En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.En savoir plusD'accord
Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Actualités

Retrouvez ci-dessous toutes les actualités, les évènements, les financements obtenus, et les news de CREDITCAMP !


Les étapes et les bonnes questions pour un projet réussi

Publié le : 19 mai 2022
illustration de l'actualité :

Les étapes et les bonnes questions pour un projet réussi.

Vous avez peut-être pour projet de démarrer une activité de location saisonnière, et nous vous en félicitons !

Mais quelle est la prochaine étape du processus de réflexion ? Le business plan.

Construire son business plan permet de comprendre et de donner une feuille de route ou un guide de son activité pour les années à venir.

Un business plan n’a pas pour obligation d’être long et fourni d’informations chiffrées, détaillées, précises. Il doit être simple et compréhensible pour quiconque parcours ses pages. Notamment la première qui doit pouvoir donner assez d’informations pour qu’on puisse savoir de quoi on parle, identifier la direction vers laquelle vous voulez aller et être suffisamment intéresser pour continuer sa lecture.

 

Pourquoi j’ai besoin d’un business plan ?

Un business plan a pour but d’être un guide sur lequel se référer, votre objectif principal, ce vers quoi vous voulez tendre et quand vous voulez l’atteindre.

La création du business plan vous obligera à mettre vos idées sur papier, à y réfléchir, à s’appuyer sur des chiffres pour vous aider à parvenir à vos objectifs. Il sera un outil crucial sur lequel vous pourrez vous référer plus tard pour s’assurer que votre activité est dans la bonne direction pour réaliser vos objectifs.

Avoir un business plan ou une direction dans laquelle vous vous engagez avec votre activité est un réel avantage dans la recherche de fonds auprès des établissements bancaires. Il prouvera votre implication et votre investissement face au projet que vous portez.

 

Que dois-je faire avant de pouvoir commencer à préparer mon Business Plan ?

1ère étape : Analyser son idée de départ, ou comme les américains le diraient, son « Business idea ».

-       Quelle est la demande pour une offre de location de vacances dans le secteur géographique où mon établissement est basé ?

-       Quelles compétences sont requises ?

-       L’établissement que je souhaite acquérir est-il en adéquation avec ce que je veux en faire ?

-       Des travaux sont-ils à prévoir avant de pouvoir ouvrir ?

-       Ai-je les capacités financières pour commencer ou vais-je avoir besoin de contracter un prêt ?

 

Dans un deuxième temps, vous étudierez rapidement la concurrence sur le secteur et dans votre zone géographique.

-       Ont-ils des sites internet ?

-       Comment s’occupent-ils des réservations ? Via leur site, par téléphone, via une plateforme de réservation ?

-       Pratiquent-ils des prix différents en saison estivale que sur le reste de l’année ?

-       Comment attirent-ils les clients ? Avec de belles photos, des descriptions, un site intuitif, décrivant les activités de la région ou des alentours, etc. ?

-       Comment pouvez-vous différencier votre offre des autres ?

 

Interrogez-vous sur votre place dans le projet, vos capacités, vos compétences, votre rôle, et répondez-y de manière la plus honnête possible :

-       Êtes-vous prêt ? Autant physiquement que mentalement pour les saisons estivales pleines d’activités.

-       Quelles compétences vous-avez pour gérer ce type d’activité ?

-       Quelles compétences devez-vous développer ou acquérir ?

-       Quels avantages et inconvénients voyez-vous à ce genre d’activité ?

-       Quel rôle allez-vous occuper et avec qui ? Allez-vous gérer tout(e) seul(e), en partenariat, avez-vous besoin d’embaucher du personnel, et comment allez-vous le gérer ?

Désormais, vous avez fait les premières recherches sur votre projet, vous êtes confiant, il est temps dans commencer le business plan.

 

Que doit contenir le business plan ?

Le business plan doit contenir une première partie qu’on appelle « executive summary » et doit donner envie à celui qui le lit, d’en apprendre davantage sur le projet.

Cette première partie consiste à répondre aux questions suivantes :

-       Pourquoi ce secteur d’activité ?

-       A quel problème du marché allez-vous répondre ?

-       Quelle est la clientèle à laquelle vous voulez vous adresser ?

-       Quel est la taille du marché ?

-       Quels sont vos objectifs et qu’espérez-vous accomplir ?

 

On remarque rapidement que ces questions sont en relation directe avec les points travaillés en phase préparatoire et permettent de répondre à la proposition de valeur du projet.

La proposition de valeur doit répondre à la question : Mon idée a-t-elle un marché ?

 

Dans cette optique, la proposition de valeur se décompose en plusieurs point visant identifier et/ou répondre à :

-       Quelle est notre clientèle cible ?

-       D’où vient l’idée ?

-       Quel est le problème identifier ?

-       Quelle est la taille du marché ?

-       Quelle est la promesse que nous faisons ?

-       Quel est la typologie de notre business model ? Autrement dit, sur quoi est basé votre modèle économique ?

-       Quel est la source de revenu ?

-       Quel prix pratiquer ?

-       Analyse de la concurrence ?

-       Comment mon projet se différencie des autres ?

 

Après avoir élaborer votre proposition de valeur, vous devez maintenant construire la seconde partie de votre projet qu’on appelle l’Architecture de valeur. Cette partie est plus accès sur le côté opérationnel du projet. Dans la proposition de valeur vous avez cherché à démontrer qu’il existait un marché pour votre idée. Désormais il faut comprendre et expliquer comment vont se dérouler et s’articuler les différents éléments entre eux pour parvenir à vos objectifs. Dans cette partie, on explique comment on compte gérer son activité. Les questions sous-jacentes à cette partie sont :

-       Où s’installer ?

-       Qui sera en charge ?

-       Comment se faire connaître ?

-       Quelles sont les ressources dont j’ai besoin pour gérer mon activité :

  • Personnel : combien ? et quelles seront leurs responsabilités ?
  • Véhicule de société ? Combien, pour quoi faire ?
  • Équipements
  • Machines
  • Infrastructures
  • Ressources intellectuels (brevets ou autres)
  • Logiciel (comptabilité, gestion…)
  • Autres

-       Qui sont les partenaires clés ? Banques, fournisseurs, franchiseur…

-       Quelles sont les activités clés qui me permettent de générer de la valeur ? Exemple de Microsoft : les activités clés doivent comprendre le développement de logiciels.

 

Enfin la dernière partie de votre business plan, et la partie qui demande le plus de données chiffrées, j’ai nommé l’équation du profit : recettes – dépenses = je suis rentable.

Si de prime abord l’équation ne vous est pas étrangère ou dénuée de sens ; derrière chaque mot se trouvent des estimations chiffrées qui doivent être réalistes. 

Depuis le début nous essayons de démontrer par le business plan que notre projet est premièrement Attractif (proposition de valeur), Faisable (Architecture de valeur), et pour terminer Viable (équation du profit). C’est dans cette dernière démonstration que l’enjeu financier et la rentabilité du projet intervient.

 

Dans cette partie vous devrez identifier et chiffrer :

-       Le montant de votre investissement de départ pour commencer l’activité :

  • Remarque : dans cette partie, ne pas oublier de chiffrer les investissements tant d’un point de vue matériel, qu’immatériel : rachat du fonds de commerce (en cas de reprise d’une activité), achat ou location des murs, trésorerie de départ, acquisition de brevet intellectuel, les licences ou logiciels, certifications à certaines normes de conformités, …

-       Les coûts liés à l’activité comme les salaires et les charges

-       Frais de services comme le nettoyage, l’abonnement de logiciel de gestion

-       Les revenus générés par votre activité

-       Élaborer des indicateurs de performances au travers d’une feuille de route :

  • Exemple : augmenter l’attractivité de 25% en trois ans / recruter 3 personnes dans 2 ans

 

En partie de conclusion vous pouvez inclure votre vision long terme en expliquant comment vous voyez votre activité dans 5 à 10 ans, expliquer si vous avez d’autres projets en rapport avec votre activité d’hébergements locatifs pour développer son environnement et son attractivité.

 

Rédiger son business plan vous aidera à gagner en perspective sur votre projet, à savoir où vous voulez aller. Chaque business plan est différent puisqu’il doit refléter la vision que vous avez de votre projet.

 

CREDITCAMP prend en charge la construction du dossier de financement en étudiant les différentes caractéristiques pour vous. Nous vous accompagnons également auprès des banques et dans la recherche des meilleures conditions pour donner vie à votre projet. 

 

Contactez-nous par :

Téléphone : 09.72.31.53.40

Mail : contact@creditcamp.fr

 

Partenaire : https://www.proxicamping.fr

NOS PARTENAIRES

  • Banque populaire
  • Crédit Maritime
  • Caisse d'épargne
  • Grenke
  • LCL
  • bpi
  • Crédit agricole
  • La banque postale
  • Concerto
  • Siagi
  • Crédit mutuel
  • Bnp paribas
  • CIC
  • Lendix
  • Cantais
  • Credit.fr
  • Société générale
Retourner en haut de la page